Promotion du sport au Burkina : une compétition pour préparer la relève

0

Le lundi 21 août 2023 à Ouagadougou, le ministère en charge du sport, au cours d’une conférence de presse, a annoncé l’organisation d’une compétition dédiée aux petites catégories. Elle se déroulera du 24 août au 2 septembre 2023 à Bobo-Dioulasso.

Le football, le handball, le basketball, le cyclisme, le volley-ball, la lutte et l’athlétisme, voici les disciplines sportives concernées par cette 1re édition des Jeux Nationaux de la Relève Sportive. Pour le secrétaire technique chargé de la relève sportive, cette compétition vise entre autres à professionnaliser le sport burkinabè par le développement et la valorisation du talent sportif ; doter les différentes régions d’infrastructures sportives de proximité ; rendre opérationnel la relève sportive et la promotion des petites catégories au Burkina Faso.

Abdala Golo, Secrétaire technique chargé de la relève sportive

Du 24 août au 2 septembre, cent sept (107) structures de formations de la relève sportive du Burkina Faso prendront part à cette première édition. « Environ 2000 athlètes et encadreurs rivaliseront d’ardeur à Bobo -Dioulasso sur les sites de compétitions du Stade Sangoulé LAMIZANA, des plateaux du CENOU, du Stade Wobi, du plateau Yéguéré, du terrain de l’AJEB et sur le boulevard (en ce qui concerne le cyclisme)  dans sept (07) disciplines sportives à savoir : le football, le handball, le basketball, le cyclisme, le volley-ball, la lutte et l’athlétisme », a laissé entendre Abdala Golo, Secrétaire technique chargé de la relève sportive.

En organisant cette compétition, selon Abdala Golo, le gouvernement Burkinabè entre autres veut promouvoir le sport à la base ; évaluer le niveau d’apprentissage des sportifs dans les structures de formation ; donner un cadre d’expression aux structures de formation des jeunes sportifs ; favoriser la détection et le suivi des jeunes talents ; informer et sensibiliser les jeunes sportifs sur les métiers et la formation professionnelle ; informer et sensibiliser les jeunes sportifs sur les problèmes liés au dopage ; informer et sensibiliser les jeunes sportifs sur la reconversion professionnelle.

Kuilga Ouédraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *