Promotion de la cohésion sociale et le vivre ensemble : les acteurs du Centre- Sud mènent la réflexion

0

Le Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité, le Colonel Boukaré ZOUNGRANA, a présidé les travaux d’une journée de sensibilisation sur la cohésion sociale et le vivre ensemble, le mardi 14 mars 2023 à Manga, dans la région du Centre-Sud. Cette activité vise la consolidation de la paix et le renforcement de la cohésion sociale.

Placée sous le thème : « La contribution de la région du Centre-Sud à l’édification d’un Burkina Faso tolérant, solidaire et prospère », cette journée, selon ses initiateurs, a pour objectifs de promouvoir la coexistence pacifique entre les couches et communautés locales et de renforcer les liens intercommunautaires afin de réduire les conflits et violences intercommunautaires.

Elle a regroupé l’ensemble des autorités administratives, militaires et paramilitaires, religieuses, coutumières et des représentants des forces vives de la région autour de trois communications suivies d’échanges et de débats.

La première communication a fait l’état des lieux de la situation sécuritaire dans la région du Centre-Sud, la deuxième a porté sur le thème : « Vivre ensemble, paix et cohésion sociale : rôle et responsabilité des différents acteurs locaux » et la troisième communication s’est appesantie sur la médiation et la gestion des conflits communautaires.

Pour le Ministre Boukaré ZOUNGRANA, depuis un certain temps, la région du Centre-Sud connait des épisodes de tensions communautaires avec des conséquences dommageables sur plusieurs plans. Cet état de fait, au regard du contexte sécuritaire actuel, selon lui, commande des actions préventives dont le but est d’interpeller tous les acteurs à la promotion de la paix et à la cohésion sociale par un meilleur respect des fondamentaux du vivre ensemble dans cette région. C’est pourquoi, dit-il, l’organisation d’une telle journée dans la région du Centre-Sud trouve toute sa substance.

Madame la Gouverneure de la région du Centre-Sud, Yvette NACOULMA a indiqué que bien que sa région se trouve dans une accalmie relative, elle fait face à d’énormes pressions au regard des incidents sécuritaires enregistrés. Cette situation n’est pas sans conséquence sur la paix, la cohésion sociale et le vivre ensemble, s’est-elle inquiétée, avant de se réjouir de la tenue de cette journée de sensibilisation qui va renforcer la résilience face à l’hydre terroriste.

La première responsable de la région du Centre-Sud a tenu à saluer la présence du Représentant Pays Burkina Faso de l’ONG Promediation, Monsieur Mahamoud DIALLO dont l’institution a répondu favorablement à la demande de financement pour l’organisation de cette activité.

En rappel, Promediation est une organisation non-gouvernementale et apolitique, spécialisée dans l’appui aux processus de paix. Depuis 20 ans, sur la base de saisine par les acteurs et à partir d’un travail d’analyse et la mobilisation d’un réseau extensif d’acteurs variés, Promediation est engagée dans les efforts de prévention de conflits et de stabilisation, principalement en Afrique sub-saharienne, au Maghreb et au Moyen-Orient.

DCRP/MATDS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *