Lutte contre les maladies endémiques des animaux : 38 impétrants prêt à servir

0

Le ministre délégué chargé des Ressources Animales, Dr Amadou DICKO, a présidé la cérémonie officielle de remise de diplômes aux premières et deuxièmes cohortes du programme de formation In-Service Applied Veterinary Epidemiology Training (ISAVET) ce lundi 13 février 2023 à Ouagadougou. Initiée par l’Organisation des nations-unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) avec l’appui de l’USAID, cette session a permis de renforcer les capacités des différents acteurs dans le cadre de la prévention des maladies animales, de leur diagnostic et de la riposte.

Au total 38 agents des ministères en charge des Ressources animales et de l’Environnement ont reçu leur certificat de participation à la formation en épidémiologie de terrain, ISAVET, ce lundi 13 février 2023 à Ouagadougou. Pour le Représentant résident de la FAO au Burkina Dauda SAU, en raison de l’importance de la santé animale et de leur impact sur l’économie nationale et dans le cadre du soutien à la lutte contre les maladies animales endémiques, sa structure avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers ont mis en place le programme de formation des professionnelles vétérinaires en épidémiologie de terrain dénommé In-Service Applied Veterinary Epidemiology Training (ISAVET). Cela en vue de faire face aux maladies animales endémiques, infectieuses émergentes et transfrontalières dans 14 pays d’Afrique de l’Occidentale, Centrale et Orientale. « Le programme de formation ISAVET permet d’avoir des épidémiologistes de terrain capables de mener des activités de surveillance efficaces et d’organiser une riposte adéquate face aux épidémies de maladies animales transfrontalières existantes émergentes et réémergentes en utilisant l’approche « une santé », a-t-il dit.

Pour sa part, le ministre délégué chargé des Ressources animales, Dr Amadou DICKO a remercié les partenaires pour leur accompagnement pour le rayonnement du secteur de l’élevage au Burkina Faso. Il a précisé que cette formation a consisté en des sessions présentielles d’une durée de quatre mois comprenant une phase théorique d’un mois suivi d’un stage pratique de trois mois dans les lieux de travail sous la supervision d’un mentor et d’un supérieur hiérarchique sur des thèmes en lien avec la surveillance épidémiologique des maladies animales. S’adressant aux impétrants, il a souhaité que ces nouvelles compétences puissent servir pour mieux accomplir leurs tâches. « Sur vos épaules reposent désormais notre capacité de surveillance et de riposte contre les maladies animales selon l’approche One Health », a-t-il indiqué.

A l’issue de cette remise de certificats, les autorités ont eu droit à une visite guidée du Laboratoire national d’élevage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *